Article / globe-trotter - le, 11/02/2016

SOUS LE SOLEIL D’INTI WATANA

SUR LA ROUTE DU PATRIMOINE| TOURISME ÉCO-RESPONSABLE

David Gasc a commencé son tour du monde à vélo en mars 2013 à travers 18 pays du continent américain dans l'objectif de promouvoir le développement et tourisme durable. Voici une de ses étapes à Tafi del Vale, dans la province de Tucuman, où il a rencontré Fabienne et Juan qui ont fait le choix d’un mode de vie respectueux de l’environnement et d’autrui.

Depuis 2013 David Gasc parcourt les amériques à vélo à l'affut de projets d'organisations en terme de responsabilité sociale et les analyse, un de ses objectifs est d'aider des initiatives locales visant à proteger leur patrimoine. En ce début d'année il est dans le nord ouest de l'Argentine dans la province de Tucuman.

hotel

La beauté des rencontres est au moins égale à celle des paysages. Ma rencontre avec Fabienne et Juan est l’une de ces celles qui vous emballe, vous stimule, vous fait foncer… Depuis presque dix années, ils ont fait fleurir un projet fabuleux, de longue haleine, sur les terres fertiles de Tafi del Valle. Créé de toute pièce, le gîte rural Inti Watana est à leur image : chaleureux, respectueux et harmonieux. Ce couple franco-argentin a en effet développé avec patience et passion cette alternative d’hébergement dans la charmante localité de Tafi del Valle. A taille humaine, il est composé de quatre chambres “sobres, confortables et délicieusement décorées”. Inti Watana donne au visiteur, en grande majorité national, l’occasion de se relaxer, de déguster des produits locaux à l’occasion du copieux petit-déjeuner, et de découvrir les alentours : production de fromages, patrimoine culturel, sites archéologiques, artisanat ; mais aussi d’apprendre.

Tourisme responsable

Tafi del Vale, dans la province de Tucuman, bénéficie d’un micro-climat qui donne des airs (et des couleurs) d’Europe tempérée. D’un côté, on trouve des zones arides, de l’autre, la forêt tropicale humide. C’est là précisément que Fabienne et Juan ont décidé de commencer leur aventure responsable. Ils sont convaincus que leur choix d’un mode de vie respectueux de l’environnement et d’autrui est le bon. Ils souhaitent le faire partager. Ainsi, c’est en toute logique qu’Inti Watana s’est parée de vert. La Posada Inti Watana fait l’apologie de la Nature avec une bonne dose de pédagogie. En fait, le lieu se suffit à lui même pour faire comprendre au visiteur l’intérêt d’une démarche écologique et responsable. Leurs messages sont clairs et de bon sens : réduire la consommation d’eau et d’énergie, recycler, respecter et s’adapter à la Nature plutôt que lui imposer.

hotel intérieur

Pour cela, l’établissement est construit en grande partie de matériau de récupération, dont des balustres de chemin de fer. Il respecte les règles d’isolation thermique et d’illumination naturelle notamment avec des puits de lumière judicieusement disposés.

 

Rien n’est parfait pour autant! Juan m’indique les nombreux chantiers restants pour rendre la maison encore plus neutre énergétiquement. L’objectif à moyen terme est de la rendre bioclimatique à énergie positive en installant notamment une pompe à chaleur. Pour cela 10% des bénéfices annuels sont investis à cette fin. Actuellement, l’empreinte écologique de l’installation, où ils vivent tous les deux et qui reçoit 1000 visiteurs par an, équivaut à celle de deux argentins moyens.

 

En ce qui concerne la consommation d’eau, elle est réduite par des mitigeurs dans les douches qui réduisent de 30% le débit, des panneaux incitant les visiteurs à la retenue. L’eau de pluie n’est pas collectée et je profite pour leur suggérer l’installation de toilettes sèches. “Le public argentin, qui constitue la majorité de notre clientèle d’un millier de visiteurs annuels, n’est pas encore prêt à ce genre d’installation écologique”, qui peut leur paraître bien rustique, regrette Juan!

david fabienne Juan

Le jardin potager caché derrière d’immenses saules pleureurs est monté sur les principes de permaculture, une des nouvelles passions de Juan. Il en a beaucoup d’autres, dont l’astronomie. Passionné, il vous fera partager ses savoirs en particulier à travers l’utilisation de son cadran solaire à réflexion.

La qualité plutôt que la quantité

La dimension du projet est une variable importante d’une entreprise qui se veut responsable. Fabienne et Juan l’ont bien compris. Malgré l’activité satisfaisante de la posada, et compte tenu la difficulté de trouver des employés “professionnels” et formés dans le secteur touristique, ils ont délibérément restreint le projet dans sa dimension, quitte à améliorer sa qualité.

david gasc

Permette de vivre et de partager nos passions” m’indique Fabienne. “A un moment donné, il faut savoir dire stop”, bien dit! L’activité de restauration, comme cela se fait dans les chambres d’hôte “à la française”, a par exemple été stoppée il y a peu.

Rien d’étonnant que le projet Inti Watana, à l’approche holistique de Fabienne et Juan, ait reçu de nombreuses reconnaissances, que ce soit des visiteurs mêmes ou d’instances du secteur touristique. Inti Watana est le seul projet touristique de toute la Région Nord-Ouest du pays à avoir reçu, fin 2014, la distinction « Directrices Gestion environnementale” émanant du Ministère du Tourisme de la République d’Argentine. “Cette récompense (au niveau national) n’est pas une fin en soi” me répète Fabienne. “C’est pour nous un encouragement et une reconnaissance supplémentaire de notre travail”. Contrairement à d’autres entreprises qui parfois sont coquilles vides, eux ne “chassent” pas les labels.

Espoir, espoir! Les solutions globales sont locales

Pour ma part, et de ma courte expérience dans le secteur, je ne peux que les féliciter. Bien que de court passage chez eux, j’ai été impressionné par le travail accompli de Fabienne et Juan. Comme le soleil au solstice, j’aurais bien pu me détenir chez eux davantage tant je m’y suis senti bien (au fait voilà une lecture de la signification du mot “Inti Watana”, CQFD). Je souhaite les remercier de (nous) donner espoir à travers des projets de tourisme responsable à l’échelle locale comme le leur, ou “El Perezoso” au Nicaragua, “Tienda de Experiencias Local” au Mexique, “Kawsay” en Equateur ou encore “Stanford Inn” aux E.U.A (et d’autres!) sont autant de solutions globales pour notre futur à tous. Pour en savoir plus à propos de la Posada Inti Watana, visitez leur site et réservez votre moment de bonheur. Merci!

https://surlaroutedupatrimoine.wordpress.com/


Commentaires

comments powered by Disqus