Article / equilibre - le, 04/05/2015

Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas en général ?

SANTÉ - RÉGIME | NEUROSCIENCE

Aux Etats Unis, 80 % des jeunes filles ont fait un régime avant l'âge de 10 ans. La neurobiologiste Sandra Aamodt, forte de sa propre expérience, et à l'aide d'un discours honnête et touchant nous explique comment le cerveau gère notre corps.

Sandra Aadmodt nous donne des clés de compréhension sur la nature foncièrement négative d'entreprendre un régime et suggère comment vivre une vie loin de l'obsession du maigrir.

0:11
Il y a trois ans et demi, j'ai pris l'une des meilleures décisions de ma vie. Comme résolution de nouvel ted scènean, j'ai renoncé aux régimes, j'ai arrêté de me soucier de mon poids, et j'ai appris à manger en étant à l'écoute de mon corps. Aujourd'hui, je mange à chaque fois que j'ai faim et j'ai perdu 4,5 kilos.

0:32
Me voilà à l'âge de 13 ans, lorsque j'ai commencé mon premier régime. En regardant cette photo aujourd'hui, je me dis, tu n'avais pas besoin de régime, tu avais besoin d'un conseiller en mode. (Rires) Mais je pensais que je devais perdre du poids et quand je l'ai repris je m'en suis voulu bien sûr. Et durant les trois décennies suivantes, j'ai suivi divers régimes. Peu importe ce que j'essayais, je reprenais toujours le poids que j'avais perdu. Je sais que beaucoup d'entre vous connaissent ce sentiment.

1:09
En tant que neurobiologiste, je me suis demandé, pourquoi est-ce si difficile ? On le sait tous, le poids dépend de la quantité de nourriture qu'on mange et de la quantité d'énergie qu'on brûle. Mais beaucoup de gens ignorent que la faim et la consommation d'énergie sont contrôlées par le cerveau, souvent sans qu'on en prenne conscience. Votre cerveau fait beaucoup de son travail en coulisses, et c'est une bonne chose, car votre conscience -- Comment le dire poliment? -- elle se distrait facilement. Heureusement que vous n'avez pas à vous rappeler de respirer quand vous êtes pris dans un film. Vous n'oubliez pas comment marcher parce que vous réfléchissez à ce que vous allez manger pour le dîner.

1:52
Votre cerveau a aussi sa propre perception du poids que vous devez avoir, peu importe ce que vous sandra aamodten pensez vous-même. C'est ce qu'on appelle le point de consigne, mais ce terme est trompeur car il s'agit d'un intervalle de 4 à 6 kilos. Vous pouvez apporter des modifications à votre mode de vie pour changer votre poids dans cet intervalle, mais il est beaucoup plus difficile d'en sortir. Voici l'hypothalamus, la partie du cerveau qui régule le poids. Il y a plus d'une douzaine de signaux chimiques dans le cerveau qui indiquent à votre corps qu'il doit prendre du poids, et plus d'une douzaine d'autres qui indiquent à votre corps qu'il doit perdre du poids. Ce système fonctionne comme un thermostat, répondant aux signaux du corps en régulant la faim, l'activité et le métabolisme pour maintenir votre poids stable même si les conditions changent. C'est ce que fait un thermostat, non? Il maintient la température dans votre maison même si la température change à l’extérieur. Vous pouvez essayer de modifier la température de votre maison en ouvrant une fenêtre en hiver, mais cela ne changera pas les réglages du thermostat, qui répondra en relançant la chaudière pour réchauffer la maison. Votre cerveau fonctionne exactement de la même manière. En réponse à une perte de poids, il utilise des outils très puissants pour ramener votre corps au poids qu'il considère normal. Si vous perdez beaucoup de poids Votre cerveau réagit comme si vous étiez affamé, et peu importe si vous étiez gros ou mince à la base, la réaction de votre cerveau est exactement la même. Nous adorerions nous dire que votre cerveau est capable de déterminer si vous avez besoin de perdre du poids ou pas, mais il ne peut pas. Si vous perdez beaucoup de poids, vous commencez à avoir faim et vos muscles brûlent moins d'energie. Dr. Rudy Leibel de l'Université de Columbia a découvert que les personnes ayant perdu 10% de leur poids dépensent 250 à 400 calories de moins car leur métabolisme est ralenti. C'est beaucoup de nourriture. Cela signifie qu'une personne qui parvient à faire régime devra toujours manger moins que quelqu'un du même poids qui a toujours été mince.

4:06
D'une perspective évolutionnaire, la résistance de votre corps à la perte de poids est logique. Quand la nourriture était rare, la survie de nos ancêtres dépendait de la conservation de l’énergie et reprendre du poids lorsque la nourriture était disponible les protégeait contre la prochaine pénurie. Au cours de l'histoire humaine, la faim a été un problème beaucoup plus grand que la suralimentation. Cela pourrait expliquer une bien triste réalité : les points de consigne peuvent monter, mais ils ne descendent que rarement. Si votre mère vous a dit un jour que la vie est injuste, c'est de ce genre de choses qu'elle parlait. (Rires) Un régime efficace n'abaisse pas votre point de consigne. Même après avoir maintenu le même poids pendant sept ans, votre cerveau tend à vous faire reprendre le poids perdu. Si cette perte de poids était due à une longue famine, ce serait une réponse raisonnable. Dans notre monde moderne de nourriture à emporter, cela ne convient plus à beaucoup d'entre nous. Cette différence entre notre passé ancestral et l'abondance actuelle est la raison pour laquelle le Dr Yoni Freedhoff de l'Université d'Ottawa aimerait ramener certains de ses patients à une époque où la nourriture était moins disponible, et c'est aussi la raison pour laquelle changer le milieu alimentaire va vraiment être la solution la plus efficace contre l'obésité.

5:37
Hélas, un gain de poids temporaire peut devenir permanent. Si vous restez en surpoids trop longtemps, probablement quelques années pour la plupart d'entre nous, votre cerveau peut décider que c'est la nouvelle norme.

5:52
Les psychologues classent les mangeurs en deux groupes, ceux qui mangent en fonction de leur faim et ceux qui essayent de contrôler leur alimentation par la volonté, comme la plupart des personnes faisant régime. Appelons-les « mangeurs intuitifs » et « mangeurs contrôlés ». Ce qui est intéressant, c'est que les mangeurs intuitifs sont moins susceptibles d'être en surpoids, et ils passent moins de temps à penser à la nourriture. Les mangeurs contrôlés sont plus susceptibles de manger plus en réaction aux publicités, aux grandes quantités ou aux buffets à volonté. Et une petite indulgence, comme manger une boule de glace, va davantage entraîner des frénésies alimentaires chez les mangeurs contrôlés. Les enfants sont particulièrement vulnérables à ce cycle de régime et de frénésie alimentaire. Plusieurs études à long terme ont montré que les filles qui suivent un régime au début de leur adolescence sont trois fois plus susceptibles d'être en surpoids cinq ans plus tard, même si elles ont commencé à un poids normal. Et l'ensemble de ces études ont montré que les facteurs qui annonçaient une prise de poids annonçaient également le développement de troubles de l'alimentation. L'un de ces facteurs, d'ailleurs, pour ceux d'entre vous qui sont des parents, est le fait d'être taquiné par des membres de sa famille à propos de son poids. Donc, ne le faites pas. (Rires)

7:26
J'ai laissé quasiment tous mes graphiques à la maison, mais je ne pouvais pas résister à vous montrer celui-là, parce que je suis une geek, c'est mon style. (Rires) Il s'agit d'une étude qui durant 14 ans a examiné les risques de décès en fonction de quatre habitudes saines : manger suffisamment de fruits et légumes, faire de l'exercice trois fois par semaine ne pas fumer, et boire avec modération. Commençons par les gens ayant un poids normal dans l'étude. Plus les colonnes sont hautes, plus le risque de décès est élevé. Et les chiffres zéro, un, deux, trois, quatre sur l'axe horizontal indiquent le nombre d'habitudes saines adoptées par une personne donnée. Comme on peut s'y attendre, plus le mode de vie était sain, moins les gens avaient de chances de mourir pendant l'étude. Maintenant, regardons ce qui se passe pour les personnes en surpoids. Ceux qui n'avaient pas d'habitudes saines présentaient un risque de décès élevé. L'ajout d'une seule habitude saine ramène les personnes en surpoids à la normale. Les personnes obèses qui n'ont aucune habitude saine, présentent un risque très élevé, sept fois plus élevé que les groupes les mieux portants dans l'étude. Mais un mode de vie sain aide aussi les personnes obèses. En fait, si vous regardez uniquement les groupes ayant adopté les 4 habitudes saines, vous verrez que le poids fait très peu de difference. Vous pouvez contrôler votre santé en prenant le contrôle de votre hygiène de vie, même si vous n'arrivez pas à perdre du poids et à rester au poids atteint.

8:48
Les régimes sont peu fiables. Cinq ans après un régime, la plupart des gens ont repris le poids perdu, 40% d'entre eux ont pris encore plus de poids. Quand on y pense, le résultat typique du suivi d'un régime est que vous êtes plus susceptibles de prendre du poids sur le long terme, que d'en perdre.

9:07
Si je vous ai convaincu que faire régime pourrait être un problème, la prochaine question est « Que faire ? » Et ma réponse, en un mot, est être à l'écoute. Je ne dis pas que vous devez apprendre à méditer ou vous mettre au yoga. Je parle de manger en étant à l'écoute : apprendre à comprendre les signaux de votre corps afin que vous mangiez lorsque vous avez faim et vous arrêtiez quand vous êtes rassasié, parce que, au final, la prise de poids est souvent due au fait qu'on mange sans avoir faim. Comment faire? Donnez-vous la permission de manger autant que vous voulez, puis essayez de trouver ce qui vous fait vous sentir bien dans votre corps. Prenez vos repas régulièrement, sans vous laissez distraire. Pensez à comment votre corps se sent quand vous commencez à manger et quand vous vous arrêtez, et laissez votre faim décider quand vous devez arrêter. Il m'a fallu un an pour m'y habituer, mais ça en a vraiment valu la peine. Je suis beaucoup plus à l'aise avec la nourriture que je ne l'ai jamais été dans ma vie. Souvent, je n'y pense même pas. J'oublie qu'il y a des chocolats à la maison. C'est comme si des extraterrestres avaient pris le contrôle de mon cerveau. C'est tout simplement complètement différent. Je dois dire que cette approche de la nourriture ne vous fera probablement pas perdre du poids à moins que vous mangiez souvent sans avoir faim, mais les médecins ne connaissent pas d'approche qui assure à une perte de poids significative pour de nombreuses personnes. Ceci explique pourquoi beaucoup de gens s'efforcent maintenant de prévenir la prise de poids plutôt que d'encourager la perte de poids. Admettons-le : Si faire un régime était efficace, nous serions déjà tous minces. (Rires) Pourquoi continuons-nous de faire la même chose et nous attendons-nous à des résultats différents ? Faire des régimes peut sembler inoffensif, mais en fait, ils causent beaucoup de dommages collatéraux. Au pire, ils ruinent des vies : l'obsession par rapport au poids conduit à des troubles de l'alimentation. en particulier chez les jeunes enfants. Aux Etats-Unis, 80% des filles âgées de 10 ans affirment avoir fait régime. Nos filles ont appris à mesurer leur valeur avec la mauvaise échelle. Même le meilleur des régimes est un gaspillage de temps et d'énergie. ça épuise cette volonté que vous pourriez utiliser pour aider vos enfants à faire leurs devoirs ou terminer cet important projet. Et parce que votre volonté est limitée, toute stratégie qui en requiert l'application constante est plus ou moins vouée à éventuellement échouer, lorsque votre attention sera détournée par quelque chose d'autre.

11:54
Permettez-moi de vous laisser avec une dernière pensée. Et si nous disions à toutes ces filles qui suivent des régimes qu'elles peuvent manger quand elles ont faim? Et si nous leur enseignons à comprendre leur appétit plutôt que de le craindre ? Je pense que la plupart d'entre elles seraient plus heureuses et en meilleure santé. Et une fois adulte, beaucoup d'entre elles seraient probablement plus minces. J'aurais aimé que quelqu'un me le dise quand j'avais 13 ans.

12:23
Merci.


Translated by Beddiyouh Med Ali
Reviewed by Soizic Schoonbroodt

 


Commentaires

comments powered by Disqus

Ultra Equilibre en partenariat avec Holiste Ultra Equilibre en partenariat avec Holiste