Article / absolu - le, 01/05/2015

L’histoire d’une croisade pour l’enfance en difficulté

Sportifs solidaires – Marathon | Rob Young court 370 marathons en un an

L’Anglais Rob Young a couru 370 marathons en un an au profit de l’enfance en difficulté. Une belle histoire qui a débuté lors du marathon de Londres 2014.

En ce vendredi de Fête du Travail, quoi de mieux que de consacrer quelques heures à courir ? Une heure, ou même deux tiens, et pourquoi pas jusqu’à un marathon ? Il sera temps demain de se reposer, c’est le week-end… à moins que ? Pourquoi ne pas s’en refaire un demain, comme ça, pour voir ? Et après-demain ? Et ainsi de suite, pendant un an ?

C’est un peu ce que Rob Young, un Anglais de 32 ans, s’est dit il y a un peu plus d’un an, lors du marathon de Londres en 2014. Rob Young y assistait en tant que spectateur avec sa femme, et s’est trouvé très inspiré par les « charity runners », les coureurs se mettant au service d’une cause, une pratique très populaire Outre-Manche. Ayant vécu une enfance compliquée en voguant d’orphelinat en orphelinat, Rob Young s’est lancé ce défi : courir un marathon par jour, pendant un an, au profit de l’enfance en difficulté.

Rob Young a ainsi commencé à courir le matin, ou plutôt la nuit, avant d’aller travailler. Environ 4 heures pour accomplir les 42,195 km. Mais bien sûr, tout ne se passa pas si simplement. Rob se fatigua, se blessa, et fixé sur son objectif, il en vint à abandonner son boulot. Une équipe médicale se mit à le suivre, motivée par la cause qu’il défendait. Et voilà une anecdote qui se transforme en véritable croisade.

Dimanche dernier, alors que Paula Radcliffe faisait ses adieux à sa distance fétiche, Rob Young en terminait avec sa série de marathons, un an après avoir pris la décision de se lancer dans cet incroyable défi. Ce défi lui a permis de battre la série de 366 marathons en une année, avec 370 marathons courus sur 365 jours, entre le lendemain du marathon de Londres 2014 et le 13 avril 2015. Et ceci malgré un arrêt de près de trois semaines et demie, à cause d’un risque de fracture de fatigue.

Plutôt que 370 marathons, il vaudrait mieux parler d’une distance équivalent à 370 marathons, puisque Rob a couru 29 ultramarathons, de 50 à 170 km. Il a cumulé 10178 miles (16379,9 km) et 473242 pieds (144244 m) de dénivelé cumulé.

Et maintenant ? C’est simple : Rob court… aux États-Unis cette fois, puisqu’il est engagé dans la Race Across America, une épreuve trversant les États-Unis d’ouest en est. Et vous savez quoi ? Actuellement il mène la course…

• Plus d’infos sur : http://www.marathonmanuk.com/


Commentaires

comments powered by Disqus